a-slogan
blockHeaderEditIcon


L'info régionale de Rolle et environs, c'est ici!

logo-perle
blockHeaderEditIcon
2A-communes
blockHeaderEditIcon


15'000 exemplaires  sont distribués dans 5 nouvelles communes: 
Bière - Buchillon - Etoy - Saint-Livres - Lavigny

 4 fois par an, dans ces communes: 
Allaman - Aubonne - Bougy-Villars - Bursinel - Bursins - Dully - Essertines-sur-Rolle
Féchy - Gilly - Gimel - Luins - Mont-sur-Rolle  - Montherod -
Perroy - Pizy - Rolle - Saint-George - Saint-Oyens - Saubraz - Tartegnin - Vinzel


permaculture-11
blockHeaderEditIcon

 



Bientôt des nouvelles: 1 année après: des légumes en profusion

 projet pédagogique. Le  futur jardin en permaculture

12 septembre 2017, au Château d’Aubonne.

Monique Carole Denoréaz

Nous revoilà en classe, Barbara Garofoli, spécialiste des jardins en permaculture et formatrice, a été invitée tout spécialement par Etienne Maillat qui va terminer sa formation de « design en permaculture ».

Les élèves sont aux prémices de cette nouvelle expérience. Ils devront faire des recherches sur le sujet et prendre une première décision : quel sera le design du futur jardin qui sera mis en place au Château d’Aubonne? Ensuite qu’est-ce qui sera planté ? En fonction des choix opérés quels seront les résultats? Si c’est nécessaire il faudra améliorer ou corriger. Ce sera assurément un excellent apprentissage: de la complexité la nature et de la patience.

Nous sommes devant la parcelle de 90 m2, Barbara Garofoli est là pour guider les élèves en posant deux premières questions :

« Qu’aimeriez-vous faire sur cette parcelle ? Quel serait votre jardin de rêve ? »

Les réponses fusent: « Un jardin à la française comme à Versailles, bien taillé, bien structuré, ou un jardin anglais. » Serait-ce l’influence du château ? « Une fontaine avec un jet au milieu ou un étang. » L’eau est bien présente dans leurs envies. Nous autres adultes,

nous rions car tout semble déjà bien « propre en ordre » dans leur vision du futur potager  car le but est bien de produire les aliments dans un espace le plus naturel possible.

Vient ensuite une partie importance, l’analyse de la terre. Barbara en prend une poignée, la hume et nous rassure en nous disant que de prime abord sa qualité est correcte. Il faudra y introduire de la matière vivante adéquate pour garantir une bonne fertilité qui est essentielle aux futures cultures. Arthur, le passionné d’insectes, nous indique que de nombreuses variétés sont présentes sur les lieux dont des grillons. Il trouve même un

spectaculaire papillon de nuit avec une tête de mort sur le thorax!

M. Maillat pose une question plus précise : « Comment voyez-vous le jardin dans un an ?

Une fois de plus il est difficile pour les élèves d’imaginer ce qu’ils pourront y récolter.

Sur cette parcelle il y a un figuier, qui est magnifique, mais les fruits n’arrivent pas à maturité. Plus loin, chez un voisin, un autre figuier est au contraire prolifique. Pourquoi ne pas greffer le « nôtre » avec la superbe génétique de l’autre ? Une expérience de plus à mener.

Un autre point important dont il faut tenir compte est l’ombre que produit le mur du

château. Quel est l’ensoleillement tout au long de la journée et des saisons? Ceci est capital pour choisir les plantations et déterminer leurs emplacements.

Un autre point important dont il faut tenir compte est l’ombre que produit le mur du château. Quel est l’ensoleillement tout au long de la journée et des saisons? Ceci est capital pour choisir les plantations et déterminer leurs emplacements.

Le mur est classé, il ne peut pas recevoir de plantes grimpantes telle que le lierre. Les élèves donnent des idées de cultures: « Nous pourrions cultiver de la lavande et faire

des sachets odorants pour les armoires; de la vigne; un abricotier et pourquoi pas un noyer, voire un châtaigner. » M. Maillat s’empresse de dire que cet arbre devient très grand et que la nature du sol n’est pas adaptée, mais plusieurs bonnes idées sont retenues.

Une autres activité est envisagée durant la saison hivernale: des boutures de lavande, de romarin entre autres seront plantées dans les serres de la ville d’Aubonne. Julien Bombardier et son équipe de professionnels guideront les enfants dans cette activité et assureront le suivi !

Quelques vues de la parcelle

4A-footer
blockHeaderEditIcon

La Perle du Léman - Imprimerie de Beaulieu - Rue de Lausanne 4 - 1180 Rolle - 021 824 32 40 - Mentions légales / Confidentialité
www.webandmarketing.ch - Site élaboré avec un CMS Worldsoft ® - Entreprise Suisse

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail
*